Le 16.09.2020, c'est la Journée Nationale de la Qualité de l'Air

Journée Nationale de la Qualité de l'Air

Le droit de respirer un air
qui ne nuise pas à la santé

 

S'attaquer aux problèmes des pollutions
est un enjeu de santé public mondial

 

L'objectif de cette journée est la mobilisation individuelle et collective pour sensibiliser les citoyens à l'importance de respirer un air de bonne qualité. Elle invite aussi aux bonnes pratiques quotidiennes afin de réduire les pollutions.

Autant que faire se peut !

 

S'informer

 

Se chauffer autrement

  • isoler son logement et réduire la température

 

Valoriser ses déchets verts

  • tri sélectif
  • compostage

 

Cliquez sur ce lien pour voir une vidéo du Ministère de la Transition Écologique

 

Quels sont ces polluants qui nous mènent la vie dure ?

 

Les polluants atmosphériques sont nombreux et issus de différents secteurs d'activités : on fait référence aux activités industrielles (particules fines, oxyde d'azote, COV...), au chauffage domestique (particules fines, dioxyde de souffre, COV...), aux pollens, aux feux de forêt, aux transports...

 

Quelques chiffres

 

  • La pollution de l'air est le premier facteur de mortalité (entre 48 000 et 76 000 décès prématurés par an en
    France et 400 000 décès par an au sein de l'Union Européenne
  • La pollution de l'air est issue de secteurs d'activités variés (transports, résidentiel, agriculture, industrie...)
  • 1 personne sur 5 est allergique en Europe
  • L'asthme est la plus fréquente des maladies chroniques chez les enfants (en France, au moins 10% des
    enfants
    en souffrent)
  • La pollution de l'air (intérieur et extérieur) entraîne chaque année la mort de quelque 600 000 enfants de
    moins de 15 ans
    dans le monde en raison d'infection aiguës des voies respiratoires, selon l'Organisation
    Mondiale de la Santé (OMS)

 

L'actualité de ces derniers jours illustre cette pollution !

Feux de forêt en Californie
San Francisco sous un ciel orange

Le mélange de brouillard et de fumée donnait à la ville une atmosphère surréaliste comme si le soleil ne s'était pas levé de la journée. Les populations "vulnérables", les asthmatiques, les enfants sont touchés de plein fouet et à qui on recommande de ne pas sortir.
"La couche de fumée est en train de descendre vers la surface, ce qui détériore considérablement la qualité de l'air et risque de déclencher une crise de santé publique" a prévenu Daniel Swain, climatologue à UCLA, l'Université de Californie à Los Angeles.

Le pollution issue des feux de forêt a des effets directs sur notre santé. Dans plusieurs zones le long de la côte ouest, la qualité de l'air s'est dégradé dans la pire catégorie : "dangereux". Par exemple, dans le comté de Mendocino, les incendies de forêt ont fait respirer l'air comme fumer 12 cigarettes par jour.

Les voies respiratoires et sanguines en sont affectées.

La pollution extérieure vient toujours à l'intérieur.

Le ministère de la Santé publique de Californie recommande de rester à l'intérieur pendant les périodes de forte pollution de l'air et d'utiliser des tactiques telles que faire fonctionner des climatiseurs avec des filtres à air et utiliser un purificateur d'air ambiant doté d'un filtre à particules à haute efficacité (HEPA).


 

Soyons mobilisés pour cette
Journée Nationale de la Qualité de l'Air !

Agissons à titre individuel et collectif
sur l'air que nous respirons !

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Ministère de la Transition Écologique www.ecologie.gouv.fr/jnqa

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.