Les hôteliers à l'heure du coronavirus

Les hôteliers à
l'heure du coronavirus

 

Les conséquences de la crise sanitaire pour les hôtels et restaurants

 

La crise sanitaire impacte de plein fouet le secteur de l'hôtellerie-restauration. Ses professionnels sont soumis à un niveau d'exigence extrêmement élevé pour leur reprise d'activité. Trois objectifs sont définis par la charte sanitaire qui leur est dédiée en France : rassurer les salariés, rassurer les clients et standardiser les bonnes pratiques.

Les deux priorités sont maintenant de garantir l'assainissement des locaux et maintenir la distanciation sociale.

Ainsi, de nombreuses directives ont été imposées : limitation du nombre de personnes à table, distanciation physique, port du masque, mise en place d'un carnet de contact, obligation de réservation préalable, paiement sans contact, installation de vitres de protection, mise à disposition de produits de désinfection, nettoyage renforcé... Les professionnels doivent se réinventer pour contrecarrer la propagation du COVID-19.

 

Les limites des mesures dictées par la charte sanitaire française

 

Toutes les actions précédemment citées permettent-elles réellement du limiter le risque de propagation du coronavirus ? Limiter le nombre de convives et prendre leurs coordonnées ne freinent en rien sa transmission, et installer des vitres transparentes offre une surface supplémentaire sur lequel il peut se poser. Quant aux masques, ceux-ci sont retirés dès lors que les clients sont assis... Le problème doit être traité directement à la source : l'air. L'enjeu du renouvellement de l'air dans les espaces clos est donc primordial. Explications.

Les gouttelettes se transforment en aérosols qui jouent un rôle majeur dans la transmission du COVID-19 : les microparticules nocives sont suspendues dans l'air avant de trouver un hôte. Les repas en commun, la prise de boissons, les pauses en général et le partage d'une même chambre sont des situations à risque, où les conditions d'exposition au virus sont réunies.

Pour éviter de transformer vos établissements en foyers d'infections, il est vivement conseillé de maintenir un air ambiant purifié.

 

Notre recommandation

 

Nos purificateurs d'air IDEAL santé sont équipés d'un filtre HEPA capable d'emprisonner des polluants naturels (bactéries, virus, particules d'aérosols, pollen, moisissures) dont la taille peut varier de 0,19 à 9,33 micromètres. 

Par ailleurs, nos filtres HEPA sont imprégnés de charbon actif, élément permettant d'éliminer les odeurs.

Pour une protection significative, il est important de pouvoir mesurer le taux de renouvellement de l'air.

Par exemple, une pièce ayant une surface de 80 m2 pour une hauteur sous-plafond de 3 m représentera 240 m3 à purifier (80x3). Le purificateur d'air AP80 PRO ayant une capacité de purification allant jusqu'à 400 m3 par heure réglé au niveau moyen, il permettra de renouveler l'air près de 2 fois en une heure (400/240). L'objectif va au-delà de purifier l'air : il s'agit de le renouveler afin que la charge virale soit la plus faible possible dans les espaces clos.

 

Agissez pour la santé de tous et démarquez-vous avec les purificateurs d'air IDEAL santé !

 


 

Sources

> https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/protocole-deconfinement-covid-19-hcr.pdf
> https://www.skyscanner.fr/actualites/futur-sejour-hotels-post-coronavirus
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14352

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.