Coiffeurs et barbiers : savez-vous quel air vous respirez ?

Coiffeurs et barbiers :
savez-vous quel air vous respirez ?

 

Les risques du métier

 

Les coiffeurs et barbiers sont particulièrement exposés aux maladies respiratoires en raison des substances irritantes et allergisantes contenues dans de nombreux produits capillaires. Parmi elles, les formaldéhydes (présents dans les shampoings), les persulfates alcalins (produits de décoloration), les colorants et les vapeurs irritantes (dont l'ammoniac). La proximité constante des produits chimiques dégageant de fortes odeurs est dangereuse pour les professionnels de la coiffure mais aussi pour leurs clients.

D'ailleurs, quel coiffeur n'a jamais entendu un client se plaindre de l'odeur d'une coloration ?

 

L'air pollué : une problématique pour les salons et la santé publique

 

Les professionnels de la coiffure font partie des catégories de professionnels les plus exposés aux risques allergiques provoquant asthme, rhinites et allergies cutanées. Reconnus par la CARSAT comme étant des maladies profesionnelles, un air de mauvaise qualité finit par coûter cher aux entreprises.

Les coiffeurs et barbiers évoluent quotidiennement dans un environnement polluant et pollué : l'usage fréquent d'aérosols et de sèche-cheveux favorise la dispersion des particules nocives dans l'air, avant qu'elles ne se posent sur les surfaces de travail. Les clients sont donc tout aussi exposés à cet air chargé en polluants.

 

Quelques chiffres

 

  • Près de 10% des allergies professionnelles sont déclarées par les professionnels de la coiffure
  • Chez les femmes, près de 30% des cas d'asthme professionnel proviennent du secteur de la coiffure
  • Seuls 10% des salons sont équipés d'un système de ventilation localisée, permettant d'extraire les polluants à la source

 

Les solutions pour assainir son salon

 

Il est possible de s'équiper afin de limiter la circulation des polluants :

  • de produits sous forme de gels et mousses à la place des aérosols pour minimiser le risque de maladies respiratoires
  • de produits d'origine naturelle pour contrer les dangers des polluants chimiques
  • d'un système d'aération efficace, selon l'exigence du Code du Travail
  • d'un purificateur d'air afin d'emprisonner les polliants et de supprimer les odeurs fortes

 

Amélioration des conditions de travail, purification de l'environnement, image positive, fidélisation : ces démarches ont tout autant d'intérêt pour les professionnels de la coiffure que pour leur clientèle !

 


 

Sources

> https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/fiches-metier/la-prevention-des-risques-professionnels-des-coiffeurs
> https://www.carsat-bfc.fr/pro-de-la-coiffure.html
http://www.inrs.fr/metiers/commerce-service/coiffure.html

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.